Accueil     Biographie       Actualités      Nos actions      1925 : Expo Internationale des Arts Décoratif     1931 : Musée des Colonies    1937 Palais de Tokyo     Japon 2015

                      

 


L’œuvre monumentale


 

Musée des Colonies

 

 

 

Les Grandes commandes d’Alfred-Auguste Janniot

 

Dans la période de reconstruction de l’entre-deux-guerres, Janniot et les sculpteurs classiques de sa génération furent souvent appelés par les autorités à travailler pour la décoration de nouveaux bâtiments publics. Après la seconde guerre mondiale, ils bénéficièrent largement de la loi du 1% culturel. Janniot réalisa 23 sculptures et fresques grâce à cette loi, entre 1941 et 1969. 

 

Enoncé en 1936 puis abouti en 1951, ce texte réserve 1 % du coût des constructions publiques à la décoration monumentale. Cette mesure, dont la plus récente redéfinition date de 2002, s’applique à tout bâtiment dont la fonction est de recevoir le public.

 

 


A Paris

 

Janniot conçut les grandes décorations du Musée des Colonies de la Porte Dorée, commandées pour l’Exposition Coloniale de 1931.

 

Musée des Colonies

 


Il participa également au grand chantier du Palais de Tokyo, qui abrite aujourd’hui le Musée d’Art moderne de la Ville de Paris et un espace dédié à l’art contemporain.

 

Palais de Tokyo

 

 

A Puteaux (Hauts-de-Seine)

 

En 1930, la ville de Puteaux lançait un grand concours pour la construction de son nouvel hôtel de ville. Aux cotés de Louis Bouquet et de Jacques-Emile Ruhlamnn, Janniot fut choisi pour réaliser une partie du décor extérieur du bâtiment.

 Hôtel de ville de Puteaux

 

Janniot participa également à la décoration monumentale du Mémorial de la France combattante, sur les hauteurs du Mont Valérien, en 1959

 

 

 

A Châteauroux

 

Chambre du commerce de Châteauroux

 

En 1934, Janniot conçut un vaste bas-relief allégorique pour la Chambre du Commerce de la ville.

 

 

 

A Bordeaux

 

Bourse du travail de Bordeaux

 

Le maire de Bordeaux appréciait particulièrement l’oeuvre de Janniot. Il lui confia d’importants chantiers dont celui de la mairie. Pour la cité girondine, l’artiste sculpta également un relief pour la façade de la Bourse du Travail, et la figure de l’Athlète pour le grand stade municipal Lescure (aujourd’hui stade Chaban-Delmas).

 

 

A Nice

 

Place Massena, Nice
Place Massena, Nice

Inaugurée en 1956 au coeur de la Place Masséna, La Fontaine du Soleil  est une vaste célébration d’Apollon et les muses. Sortant de la vasque, Vénus marine, dauphins et quadrige improvisent une féerie digne des plus belles fontaines du classicisme baroque. Injustement remisée dans les années 1990, cette oeuvre impressionnante a retrouvé sa place dans la ville le mercredi 21 mars 2007.

 


Monument aux Morts, Nice

 

 

 


A New York (USA)


                     

Porte Dorée, New-York (USA)
Maison de France, New-York, USA
Porte Dorée, New-York (USA)




L’oeuvre de Janniot n’est pas uniquement présente à Paris. Elle figure également à New York, une ville toute acquise au style français art déco  au cours des années trente.

Janniot avait commencé à exposer dans des galeries new-yorkaises dès 1926. En 1934, une grande commande lui fut confiée pour l’entrée de la Maison de la France au Rockefeller Center. Donnant directement sur la 5e Avenue, la plus prestigieuse de la cité, le bas-relief doré mettait en scène le motif favori du sculpteur : les trois grâces. Poésie, Beauté et Elégance  occupent le bas registre de la composition aux accents botticelliens. Au-dessus d’elles planent les deux allégories féminines incarnant la rencontre des continents américain et européen.

En 1939, Janniot retournait une dernière fois à New York pour porter haut les couleurs de son pays à l’Exposition Internationale. 

 

Haut de page

 

 


Les Oeuvres     Janniot/Roux-Spitz       Portrait d'Alfred Auguste Janniot     L'Oeuvre Monumentale       L'Association        Réalisation du site